Grands projets

Nouvelle médiathèque Albert Camus



Attendue depuis des années et imaginée en divers lieux de la ville, la médiathèque de Rives devient enfin une réalité. Cet équipement culturel multifonctions vient en effet d’ouvrir ses portes, dans les locaux de l’ancien casernement des pompiers, rue du 8 mai 1945.


Du château de l’Orgère jusqu’au parc Valfray, plusieurs projets d’implantation d’une médiathèque ont déjà été envisagés dans notre commune, mais n’ont jamais dépassé le stade de l’étude. Une telle structure devenait cependant indispensable, au regard des locaux confinés de l’actuelle bibliothèque et de l’augmentation de la population, comme de la demande. Au terme de trois ans de recherche de subventions, la Ville de Rives a finalement obtenu le financement adéquat pour la réalisation d’une véritable médiathèque. L’opération permettra par ailleurs de requalifier un bâtiment central de la cité : l’ancienne caserne des pompiers.

220m2 dédiés à la culture et au multimédia


Elaboré par le cabinet d’architectes grenoblois ASSA, le projet occupe l’espace des anciens garages de la caserne des pompiers, avec un accès en direction de l’espace public de la place Libération. Une reprise générale du bâtiment s’est avérée nécessaire, avec la création d’un auvent d’entrée, la suppression du balcon nord, la réfection des façades, l’intégration d’une vitrine et de nouvelles menuiseries. L’aménagement intérieur est également conséquent : isolation complète, mise aux normes et développement des réseaux, sols et chauffage adaptés. Le chantier a permis une intégration urbaine plus conséquente avec la création d’un parvis d’entrée, d’un plateau traversant pour sécuriser l’accès depuis la place Libération et la possible transformation des passages des Pompiers en zones piétonnes. Le Pays Voironnais, responsable du réseau des bibliothèques et médiathèques du territoire, en liens étroits avec les services techniques municipaux et l’équipe de bénévoles de la bibliothèque « Lire à Rives », intégrée au fonctionnement du lieu, a pris en charge l’équipement mobilier, informatique et documentaire de cet équipement, voué à la culture sur tous supports !

Destiné à devenir un lieu central de la vie culturelle locale, cette médiathèque a été souhaitée modulable à l’envie. Projections, animations, expositions, débats, rencontres pourront ainsi s’organiser dans l’espace central d’accueil qui desservira les quatre secteurs dédiés aux ouvrages classiques, livres, journaux, magazines, bd : actualité, enfance- jeunesse, romans, documentaires. Sur l’arrière, l’espace public numérique, composé de quatre postes informatiques connectés, donne accès à tous les autres supports disponibles. En proposant une nouvelle vie à l’ancienne caserne despompiers, ce projet de médiathèque promet ainsi de mettre la culture sous toutes ses formes à la portée du plus grand nombre.

Tous les renseignements pratiques ici !

Coût du projet : 550 000 euros.
Financement : 250 000 € à la charge propre de la Ville de Rives, 150 000 € au titre du Fonds de Soutien à l'Investissement Public Local (FSIL), versés par l’Etat et 150 000 € de subvention du Pays Voironnais au titre de sa compétence Lecture Publique.




Opération renaissance pour la place Brochier

Elément incontournable de la vie rivoise, la place Xavier Brochier a été le théâtre d’un important chantier de rénovation. Cette modernisation devenue indispensable vise à renforcer les fonctionnalités et la convivialité de cet espace aux multiples usages




Quasiment laissée en l’état depuis sa création dans les années 80, la place Xavier Brochier reste néanmoins l’un des espaces publics les plus fréquentés de la commune. Les facilités d’accès aux stationnements permettent en effet une grande rotation des véhicules qui, associées à la proximité de nombreux commerces et au marché alimentaire du jeudi, contribuent au fort dynamisme du secteur. Par ailleurs, l’espace piétonnier et les anciennes halles des pompiers constituent un point central et essentiel pour l’organisation de nombreuses animations, associatives, commerciales ou municipales. Ces sollicitations permanentes ont entraîné au fil des ans une accumulation de dysfonctionnements : revêtement en pavés glissant et dégradé, fontaine inutile et fréquemment souillée, containers à déchets submergés et polluants le secteur, éclairage public mal adapté, circulation piétonne devenue dangereuse, places de stationnement détériorées…

Une refonte d’ensemble nécessaire
Un chantier d’envergure a ainsi permis de remettre cette place au goût du jour. Et outre l’esthétique d’ensemble, ces travaux ont aussi sensiblement amélioré la praticité et l’attractivité du secteur. Sous la maîtrise d’œuvre de la Direction des Services Techniques municipaux, c’est ainsi en cohérence avec la « Voie verte » qui dessert le collège Robert Desnos et les équipements publics de la place Libération, que ce projet a été conçu. Les matériaux utilisés, l’éclairage public et les éléments paysagers permettent d’établir une continuité visuelle et mieux adaptée aux usages, tout en initiant une continuité de cheminements et une facilité d’accessibilité à l’échelle du cœur de ville. Cinq arbres sont venus compléter l'aménagement de cette place centrale, dans le prolongement de sa remise à neuf. Quatre essences différentes, spécialement adaptées à l'environnement urbain, sont donc désormais implantées : deux érables à feuilles de frênes "sensation', un cersis (ou arbre de Judée), un zelkova serrata (ou orme de Sibérie) et un parrotia. Des arbres de belle taille qui offrent une cohérence végétale avec la voie verte et qui égaieront l’espace, au fil des saisons, entre leur ramure et leur fleurissement.



Par ailleurs, quatre jardinières-bancs en bois et métal, ont été réparties harmonieusement sur la place. Bancs et fauteuils publics, mélangeant bois et métal, ainsi qu’un appui-vélos, constituent la touche finale de ce véritable lieu de rencontres, adapté et remis au goût du jour.

Coût global du chantier à la charge de la Ville de Rives : 200 000 €



Cure de jouvence pour la halle !



Profitant du chantier d’aménagement de la médiathèque Albert Camus, les services techniques municipaux se sont lancés dans des travaux d’envergure destinés à rendre à la halle son prestige originel. Réalisée en régie interne par les agents communaux, cette véritable renaissance de la halle viendra finaliser l’opération plus globale de modernisation et de dynamisation du cœur de ville.


Construite en 1858 et destinée à accueillir le marché hebdomadaire de Rives, la halle a subi de profondes modifications au fil des décennies. En partie murée pour faciliter le stockage des marchandises au 19ème siècle, elle fut ensuite, dans les années 50, prolongée par le centre de secours principal n°7 des sapeurs-pompiers. Monument emblématique de notre commune, elle a reçu l’année dernière le label « Patrimoine en Isère » qui souligne et préserve sa particularité et la qualité de son architecture.

Une surface plus que doublée
En lien avec l’architecte-conseil, la direction des services techniques et l’équipe municipale des Bâtiments, ont donc élaboré un plan d’aménagement qui vise à redonner à la halle son aspect d’origine. En détruisant les murs d’enceinte, celui-ci prévoit de libérer six des douze colonnes de la halle et de proposer un espace ouvert de près de 220 m2 contre seulement une centaine actuellement. Cette opération s’accompagnera d’une reprise totale du bâti et se déclinera en plusieurs phases de travaux très spécifiques. Une partie de la démolition des murs a ainsi débuté et le sablage de la charpente est quasiment terminé (avec plus de 4 tonnes de sables utilisées !). Viendront ensuite les opérations de charpente avec le renforcement des pignons, la reprise totale de la planche « de Rives », l’habillage du sous-toit afin de protéger la charpente des risques en cas de grands vents et un vernissage d’ensemble. Les 12 colonnes de pierres seront par la suite sablées et traitées avec un vernis de protection destiné à leur redonner leur éclat initial. De multiples travaux de maçonnerie et de terrassement auront lieu dans l’intervalle à l’intérieur de la halle, avec enfouissement des réseaux (eau et électricité), pour finalement laisser place à une toute nouvelle dalle en béton poncé (37 m3 de béton prévu). Enfin, une mise en lumière spécifique et adaptée ainsi que quelques belles suspensions fleuries viendront finaliser le renouveau de la halle et lui redonner une place essentielle, entre la médiathèque et la nouvelle place Brochier.


Un nouvel espace dédié aux associations
Au milieu de la médiathèque et de ce chantier de réhabilitation, les anciens vestiaires de la caserne des pompiers se retrouvent libres d’usage. Cet espace va donc également se métamorphoser pour accueillir deux salles de réunions de 20 et 25 m2 et des locaux de rangements destinés en priorité aux associations locales. Afin de faciliter les multiples animations qui ne manqueront pas d’investir la halle, un local de plonge sera également aménagé en accès direct. Là encore, les agents municipaux de l’équipe bâtiments (avec le renfort des équipes Espaces Publics) assureront les travaux de mise aux normes (isolation, cloisons, faux plafonds, carrelage, peinture, éclairage, réseaux et menuiseries). Cette vaste opération est aussi l’occasion de rénover totalement les WC publics du passage des Pompiers et de les rendre enfin accessibles aux personnes à mobilité réduite. La prise en main de l’essentiel de ces travaux par les équipes communales représente une source d’économies importante. Cependant, d’autres missions accaparent quotidiennement les agents aux quatre coins de la ville et le chantier en cours devra s’adapter à cette réalité. Aussi, l’achèvement des travaux prendra un peu de temps et devrait se poursuivre jusqu’à fin septembre prochain.
Dans l’intervalle, il convient de rappeler que les deux passages des Pompiers qui longent le bâtiment entre la rue de la République et la rue du 8 Mai 1945, sont interdits à la circulation automobile et piétonne de 7h à 17h, hors week-end, pendant la durée du chantier. L’accès des riverains à leur domicile sera néanmoins maintenu et une réflexion est à l’œuvre, pour rendre ces voies définitivement piétonnes au terme des travaux.




Nouveau Plan de stationnement en centre ville

Une nouvelle réglementation pour fluidifier le stationnement



Courant septembre 2015, deux zones de stationnement réglementé seront mises en œuvre au centre-ville de Rives, afin de favoriser la rotation des véhicules :
- la zone Bleue (durée de stationnement limitée à 1h30)
- la zone « Jaune » (durée de stationnement limitée à 30 min).
Elles seront matérialisées par des marquages de couleur au sol et une signalisation verticale spécifique (panneaux). La présence d’un disque de stationnement à l’intérieur des véhicules, sera donc indispensable pour occuper ces zones et justifier de la durée de son stationnement, sous peine de contravention.

Les périmètres concernés
Zone Bleue (1h30) : place de la Libération, place Saint Vallier, place Xavier Brochier, rue de la République (partie comprise entre la rue Pierre Mendes-France et la rue Alfred Buttin).
Zone Jaune (30 min) : rue de la République (partie comprise entre la rue Alfred Buttin et la place Xavier Brochier), six places rue Alfred Buttin et trois places, rue de la République, devant les Cycles Rossat (soit au total 30 places).
A noter : toutes les autres places de stationnement à proximité du centre-ville restent libres et non-limitées dans le temps (environ 350 places concernées).



Les horaires
Cette réglementation s’appliquera du mardi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h, et le samedi de 9h à 12h, sauf les jours fériés.
A noter : le disque de stationnement n’est pas obligatoire entre 12h et 14h. Toutefois si vous l’apposez pendant cette période, l’heure d’arrivée prise en compte sera 14h.


Les disques de stationnement

Disponibles gratuitement à l’hôtel de ville (service Accueil et Police Municipale) ou auprès de la majorité des commerçants du centre-ville, près de 5000 disques de stationnement ont été acquis par la Ville de Rives. Placé derrière le pare-brise de votre véhicule et forcément visible depuis le trottoir, ce disque vous permettra de spécifier votre heure d’arrivée et facilitera le contrôle de la durée de stationnement.
A noter : après 19h, les riverains peuvent stationner leurs véhicules sur les zones réglementées pour la nuit. Ils doivent cependant apposer systématiquement leurs disques en mentionnant leurs heures d’arrivée pour permettre aux agents de réaliser un contrôle le lendemain.

Le contrôle
Ce système de limitation de stationnement ne peut pas fonctionner sans un contrôle visuel qui doit être réalisé par des agents municipaux assermentés. A cet effet, il convenait de renforcer l’équipe de la Police Municipale et la Ville de Rives a donc recruté deux jeunes rivois, grâce au dispositif des Emplois d’Avenir, qui seront intégrés au service en qualité d’Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP).
A noter : durant les deux premières semaines de mise en place de cette réglementation, ces agents réaliseront une campagne d’information et de prévention en direction des usagers.

La verbalisation
Si votre disque de stationnement n’est pas visible et s’il indique que vous avez dépassé la durée de stationnement autorisé, vous serez sanctionnés d’une amende de 35 €. Attention : changer l’horaire du disque sans bouger sa voiture est également passible d’une amende d’un même montant.
A noter : d’autres infractions au stationnement sont également répréhensibles ; pour le stationnement gênant l’amende est ainsi de 135 € et pour le stationnement illégal sur les places réservés aux transports de fonds ou personnes porteuses de handicap, elle s’élève à 135 €.

Pour tous renseignements
Téléchargez la Lettre d'Information Stationnement

Mairie de Rives
Place de la Libération
BP 106
38147 Rives Cedex
tél : 04 76 91 46 44

Envoyer un email